La chirurgie orthopédique vétérinaire est, avec le scanner et la chirurgie en général une des activités principales développée à la clinique vétérinaire Domitia. L'installation du scanner en 2012 a complété le plateau technique déjà avancé dans ce domaine. La clinique possède un bloc opératoire d'orthopédie complet s'appuyant sur deux salles de chirurgie, l'une est dédiée à la chirurgie à foyer ouvert et l'autre à la chirurgie micro-invasive à foyer fermé sous contrôle fluoroscopique ou par arthroscopie. Nous utilisons les mêmes techniques que celles dédiées à la chirurgie humaine. Toutes les interventions orthopédiques sur les chiens et chats sont réalisées avec des outils performants à la pointe de la technologie actuelle.

 

Plateau technique

  • Systèmes  d'implants spécifiques

    Le bloc d'orthopédie est équipé de la plupart des implants et systèmes de pose disponibles sur le marché pour permettre les interventions sur squellette appendiculaire (membres), dans le domaine maxillo-facial et et sur le le squelette axial (colonne vertébrale).

    • Système AO (association pour l'orthopédie) en traumatologie.

      Le système AO Synthès pour la traumatologie comprend une série de sets d'implants pour la chirurgie orthopédique des carnivores domestiques, quelle que soit la taille du patient. Nous utilisons déjà depuis de nombreuses années le système de vis vérouillées LCP qui est le résultat des derniers avancements technologiques dans le domaine de l'orthopédie vétérinaire.

      vis à tête de verrouillage

      Ce système en combinaison avec les sytèmes plus anciens permet de traiter la totalité des indications relevant d'une intervention à foyer ouvert par fixation interne. Il assure une sécurité et une stabilité des montages innégalée à ce jour.

      Le système LCP ouvre par ailleurs un champs de traitement très large, notemment dans le traitement de pathologies orthopédiques complexes comme les non-unions, le pseudarthroses atrophiques ou les chirurgies correctrices des défauts d'aplombs.

       

      non union coude
      Non union du coude







      Ostéosynthèse d'une non-union de l'olécrane ancienne de plus de trois mois par utilisation d'une plaque LCP mixte pour vis

      verrouillées de diamètre 2,4mm en Tête de plaque et 3,5 mm en Queue plaque

      Ostéosynthèse olécrane ostéosynthèse ol"crane chie

       

    • Fixateurs externes

      Historiquement, les fixateurs externes sont une des premières techniques de traitement chirurgical des fractures à avoir été utilisés (Lambotte 1902). C'est une technique, au champs d'application quasi universel, est actuellement, en chirurgie vétérinaire, principalement réservée aux de traitements des fractures ouverte, des infections osseuses et de toutes les indications pour lesquelles les méthodes de fixation interne ne sont pas utilisables: le suivi post opératoire laborieux font qu'on les limite aux indications pour lesquelles elles demeurent incontournable. La possibilité de mise en place à foyer fermé est un de leur principal atout, l'utilisation d'un amplificateur de brillance est dans ce domaine incontournable. La clinique est équipée d'un amplificateur de brillance numérique de dernière génération qui permet le recours à cette technique dans les conditions optimales pour le patient.


      ..................
      scanner

      gggggggggggg

       

      Fixateur externe
      Fracture ouverte grave avec dislocation tarsienne chez un chien Traitement par Fixateur externe type Ménard

       

    • Clous et broches.

      Les clous et les broches sont une des méthodes fondamentales de traitement des fractures. Les broches sont aussi utilisées comme moyens de stabilisation temporaire dans un grand nombre de procédures de chirurgie réglée. Si ces technique d'ostéosynthèse permettent de traiter de façon élégante un grand nombre d'affections, leur stabilité relative en rotation constitue leur principale carence, c'est pourquoi elles doivent souvent être associée à d'autres techniques de stabilisation du foyer: résine ou fixateur externe complémentaire (on parle alors de technique "Tied-in").

      Leur grande versatilité en font toujours un traitement de choix notamment en orthopédie du squelette juvénile où, utilisée en synergie avec l'amplificateur de brillance, ils permettent en opérant à foyer fermé le plus souvent de traiter efficacement la plupart des fractures du jeune (cf infra). C'est dans ce domaine qu'ils trouvent leur principal champs d'indication.

       

  • Moteurs et ancillaires de pose

    La mise en place des implants de chirurgie orthopédique passe par l'utilisation d'instruments ancillaires et de moteurs spécifique.

    ancillaire de pose synthès

    Ancillaire de pose Synthès

     

    La clinique vétérinaire Domitia est équipée de moteurs d'orthopédie dédiés à propulsion pneumatique. Ces moteurs sont constitué d'une pièce à main sur laquelle viennent s'adapter les accessoire: mandrins, pousses broches, scies à os ou fraises... Ils se déclinent en moteurs pour les gros fragments (système compact air drive "CAD"), en moteur pour les petits fragments (système "Air Pen"), en une scie oscillante spécifique pour les ostéotomies de nivellement du plateau tibial (scie à TPLO) et en un moteur de neurochirurgie (Surgairtome 2). Tous ces appareils sont des outils spécifiquement destinés à la chirurgie orthopédique et sont aussi largement utilisés en chirurgie humaine. Ils sont étudiés pour être stérilisés en chaleur humide (autoclave) et sont le garant d'un exercice chirurgical spécifique respectueux des règles fondamentales de prévention des infections nosocomiales.

     

    cad
    scie securos

    Moteur CAD Synthès pour gros fragments Scie Sécuros dédiée pour TPLO
air pen
Moteur Air Pen Synthès pour petits fragments

  • Amplificateur de Brillance
  • L'amplificateur de brillance est un système de radiologie avec contrôle vidéo. Il permet la réalisation des interventions d'orthopédie à foyer fermé. Ses champs d'application principaux sont: l'enclouage des fractures diaphysaires et métaphysaires à foyer fermé, la pose des fixateurs externes, la pose d'implants en chirurgie du rachis. Il s'agit d'un élément fondamental de la chirurgie orthopédique moderne. Il permet un contrôle sur de la position des implants tout en réduisant à sa plus simple expression le traumatisme chirurgical.

    apmlificateur de brillance GE

    Amplificateur de brillance.

     

Traumatologie

La traumatologie est la branche de la chirurgie orthopédique qui s'intéresse à la réparation des fractures. Les traitements orthopédiques non chirurgicaux sont rarement applicables en médecine vétérinaire du fait de la grande difficulté d'immobiliser correctement les membres de nos compagnons à quatre pattes, c'est pourquoi le recours à la chirurgie est souvent incontournable. Il s'agit d'une chirurgie réparatrice. Le type de réparation osseuse (ostéosynthèse) dépend de plusieurs facteurs: rayon osseux concerné, âge du patient, nature du traumatisme, etc... Pour la simplicité du suivi post-opératoire on privilégie autant que faire ce peut les technique de fixation interne.

 

  • Squelette appendiculaire

    La traumatologie des membres se divise en traitement des fractures des os longs qu'elles soient diaphysaires (partie centrâle de l'os) ou épiphysaires (extrémités de l'os) et en fractures articulaires. De nos jours la plupart des types de fracturaires sont répertoriées en médecine vétérinaire et leur traitement suit une méthodologie réglée, similaire à celle couremment appliquée en médecine humaine. Le type de traitement dépends à la foi de cette codification et des préférences de l'opérateur dans le panel de solutions qui sont à sa disposition.

    • Les fracture diaphysaires

      Ce sont les fractures qui intéressent la partie centrale de l'os, techniquement elles peuvent être traitées soit par plaques vissées, soit par fixateur externe soit par enclouage centro-medullaire. Si pour les fractures ouvertes le traitement par fixateur externe est souvent incontournable, en médecine vétérinaire on privilégie normalement les traitements par plaques vissées chez les animaux adultes et les traitement par enclouage fasciculé à foyer fermé pour les animaux en croissance.

       

      fracture fémur chiot

      Fracture diaphysaire chez un chiot de trois mois traitée par enclouage fasciculé à foyer fermé sous contrôle fluoroscopique de

      l'amplificateur de brillance (le matériel a été retiré à trois mois).

       

       

       

      Chez l'adulte l'ostéosynthèse par enclouage n'est normalement pas recommandé est les ostéosynthèses par plaque vissée sont les techniques privilégiées.

       

      plaquie DCP

      Fracture diaphysaire du fémur traitée par plaque DCP chez un chien adulte

       

    • Les fracture épiphysaires

      Ce sont les fractures de l'extrémité des os long. Si elles peuvent concerner les animaux adultes, elles sont surtout critiques et répandues chez l'animal en croissance du fait de la présence des cartilages de conjugaison (cartilages de croissance). Elles revêtent chez le jeune une importance toute particulière puisque touchant la zone de croissance elles peuvent altérer celle-ci de façon irréversibles en induisant de graves déformations osseuses. Leur traitement chirurgical est impératif, il fait appel à l'utilisation de broches et éventuellement de vis, les implants doivent absolument  préserver le fonctionnement des cartilages de croissance sans les ponter au risque de conduire à leur fermeture prématurée. Une immobilisation complémentaire du foyer de fracture par une résine ou une attelle complémentaire est souvent nécessaire pour protéger le montage par broche. La grande capacité de consolidation du squelette juvénile permet d'obtenir des cicatrisations rapides et des remises en charges précoces avec retrait très rapide de l'immobilisation.

       

      plateau tibial

      Fracture complexe Salter 2 de l'épiphyse proximale du tibia avec arrachement tubérositaire chez un chiot de 5 mois, traitée

      par broches et vissage interfragmentaire. Intervention à foyer ouvert ménagé sous contrôle fluoroscopique.

       

      Attention, chez les carnivores domestiques le grasset (genoux) ne doit jamais être immobilisé, au risque d'engendrer une très grave maladie fracturaire avec contracture du quadriceps et verrouillage de l'articulation en extension, les conséquences fonctionnelles sont catastrophiques et en général irréversibles.

       

      Chez l'adulte l'épiphyse n'est plus discernable de la diaphyse et on parle plutôt de fractures distales ou juxta-articulaires. La taille souvent très réduite du fragment osseux distal peut constituer un challenge chirurgical. L'avènement des systèmes de plaques à vis verrouillées en médecine vétérinaire est un progrès incontestable pour le traitement de ces fractures. Chez l'adulte les temps de consolidations plus longs rendent souvent hasardeux les traitements par broches sans immobilisation complémentaire.

       

       

       

       

       

       

       

      Attention,chez les chiens de race Toy (chihuahua, yorkshire, caniche nain), pour des raisons vasculaires, l'immobilisation du membre antérieur ne doit jamais être pratiquée, elle suppose un très grand risque de déminéralisation osseuse avec non union et pseudarthrose atrophique. Le traitement chirurgicale des fractures de l'avant bras (distales ou diaphysaires) dans ces races est incontournable.

       

       

       

    •  

    • Les fractures articulaires

      Ce sont les fractures qui interressent toute ou partie d'une articulations, leur traitement passe par un réduction anatomique et une ostéosynthèse très précise. Ce sont parmi les fractures, celles qui peuvent poser les plus gros problèmes au chirurgien: notemment au niveau du coude et du cotyle (articulation de la hanche). C'est dans ce domaine de la chirurgie orthopédique que le recours au scanner trouve ses indications les plus importantes. Les scanners hélicaux modernes permettent de faire des reconstitutions 3D du squelette et, grâce à leur capacité de dessuperpostion apportent des informations préopératoires fondamentales auquelles la seule radiologie conventionnelle ne donne pas accès.

      (Si vous ne parvenez pas à visualiser les vidéos sous windows vous devez télécharger gratuitement Quick-Time player
      sur le site d'Apple en suivant ce lien: installez le programme et relancez votre navigateur)

       

      Sur le cotyle le scanner permet d'apprécier aisément les fractures des colonnes ventrale et dorsale, du bord dorsal, transverses et complexes et leurs extension sur le cadre obturateur. Il est un complément fondamental aux incidences radiologiques conventionnels (vue de face, de profil, obliques alaire et obturatrice).

       



      Fracture de la colonne ventrale avec extension au bord dorsal du cotyle chez un chien, reconstruction scanner 3D VR pré-opératoire



      Fracture de la colonne ventrale avec extension au bord dorsal du cotyle chez un chien, reconstruction scanner 3D VR post-opératoire, traitement par plaque vissée Unilock

       

      Sur le coude, la capacité de dessuperposition spatiale du scanner a transformé l'approche de cette articulation ces dix dernières années, particulièrement dans la sémiologie de la dysplasie, des incongruences et des atteintes du compartiment médial. En traumatologie les reformatages multiplanaires et les reconstructions 3D VR sont un atout important pour la planification préopératoire.

       

      coude préopératoire face fracture coure profil préopératoire
      Radiographie pré-opératoire de face Scanner pré-opératoire 3D VR Radiographie pré-opératoire de profil
      Ostéosynthèse par abord médial

      Ostéosynthèse coude par abord médial
      Radiographie post-opératoire de face Radiographie post-opératoire de profil

       

      Fracture en Y du coude chez un chien de race labrador avec comminution supra-condylienne.

      Ostéosynthèse par plaque vissée LCP pour vis de 3,5mm.

      La diaphyse et les condyles sont abordés par voie médiale.

       

       

       

  • Squelette Axial

    Ce sont les fractures qui intéressent la colonne vertébrale. Le premier défis pour l'orthopédiste vétérinaire avec la traumatologie du rachis est de pouvoir évaluer le plus surement possible l'atteinte neurologique consécutive de la fracture. Dans la très grande majorité des cas, les lésions sur le tissus nerveux sont irréversibles et interdisent d'envisager un traitement chirurgical permettant un résultat fonctionnel satisfaisant. L'examen neurologique préalable est donc l'élément clef de la décision chirurgicale et de sa perspicacité. Normalement les fractures sur les territoires médullaires cranialement à la cinquième vertèbre lombaire (L5) sont d'un très mauvais pronostic. Caudalement à L6, la moelle épinière s'arrète pour se prolonger par les nerfs de la queue de cheval (territoires radiculaires), ceux-ci sont beaucoup moins sensibles aux étirements et cisaillements et malgré des déplacements parfois conséquents des fragments, les déficits nerveux restent limités et permettent d'envisager de façon raisonnable une intervention chirurgicale.

     

    Ostéosynthèse Unilock du rachis chien

    Fracture du corps de L5 avec déplacement lombaire ventral. Ostéosynthèse par plaque Unilock avec implantation des vis

    dans la racine des apophyses épineuses.

    L'examen neurologique préalable indiquait une sensibilité douloureuse conservée avec préservation des motoneurones périphériques.

     

    Parmi les fractures du rachis lombaires la fracture de L7 avec glissement ventral de S1 et du sacrum est une des plus fréquemment rencontrées. Son traitement chirurgical qui passe par la réduction du déplacement et par la mise en place de broches trans-iliaques donne normalement de très bon résultats fonctionnels.

     

     

     

  • Crâne et lésions maxilo-faciales

    Les traumatismes crâniens sont très fréquents en médecine vétérinaire. Outre les lésions de la boite crânienne aux conséquences d'ordinaire catastrophiques, un grand nombre de traumatisme intéressent la mâchoire particulièrement au niveau de la mandibule. Les fractures du maxillaire sont plus rares et sont généralement traitées par cerclages inter-fragmentaires. Les fractures des branches mandibulaires peuvent être traitée par cerclages pour les simples dissociations de la symphyse, les fractures du corps de l'os sont traitées soit par plaque vissées Unilock, soit plus rarement par fixateur externes. Les superpositions osseuses très nombreuses au niveau du crâne rendent difficile l'évaluation lésionnelle avec le seul examen radiologique et le scanner trouve dans ce domaine un autre de ses champs majeur d'application en chirurgie vétérinaire.

     

     

     

     

     

     

     

Chirurgie orthopédique correctrice

C'est la partie de la chirurgie orthopédique qui s'attache à corriger des déformations osseuses où articulaires invalidantes pour le patient. Ces troubles peuvent avoir une origine congénitale ou acquise.

La chirurgie correctrice couvre un très grand domaine en orthopédie vétérinaire. Il peut s'agir de la correction de troubles congénitaux comme: la Dysplasie de la hanche, du coude, ou de la rotule mais aussi des troubles de croissance avec déformations osseuses entrainant des déformations très invalidantes dont la cause peut aussi être congénitale suite à un traumatisme juvénile mal cicatrisé.

Cette chirurgie fait appel à des techniques d'ostéotomies, d'ablation ou de fusion de certains segments osseux. Ainsi dans le traitement de la dysplasie de la hanche, lorsque celle-ci est détectée très tôt il peut être pratiquée une Symphysiodèse pubienne ou si elle est détectée plus tardivement une Triple ostéotomie pelvienne, ces interventions ont pour objectif de modifier la position des os dans l'articulation afin de la soulager et de faire disparaitre la boiterie tout en limitant l'évolution de l'arthrose. De nombreuses options thérapeutiques existent aussi pour la correction de la dysplasie du coude ou de la rotule. Tous ces traitements font appel à des concepts de biomécaniques complexes et requièrent l'établissement d'un diagnostic lésionnel précis passant par la réalisation d'examens radiographiques, voire tomodensitométriques (scanner) approfondis.

La plupart des interventions de chirurgie correctrices sont dites de "chirurgie réglée" et répondent à une méthodologie rigoureuse, l'arrivée des systèmes d'implants verrouillés (LCP) a dans ce domaine aussi permis des avancées majeures ces dernières années en médecine vétérinaire. Les plus grandes progrès dans ce domaines concernent la correction des troubles de la statique fémorale (génu-varum) participant aux luxations de la rotule chez les chiens de grands formats, mais aussi les corrections des troubles de croissance des segments osseux doubles comme l'avant bras (Radius et Ulna) et de la jambe (Tibia et Fibula).