- Le collapsus trachéal est communément rencontré chez les chiens de petite race comme les Yorkshire terriers, Caniches et Loulous de Poméranie.

- Le collapsus trachéal est causé par un affaiblissement progressif des anneaux trachéaux.

- Quand le traitement médical n’est pas efficace, la chirurgie est une bonne option.

- Le pronostic est bon suite à la chirurgie.

Anatomie

  • La trachée est un tube qui permet le passage de l’air de la gorge vers les poumons, elle composée de 2 régions : la trachée cervicale située dans le cou, et trachée thoracique dans la poitrine.
  • La trachée est constituée d’anneaux cartilagineux en forme de C et d’un ligament trachéal dorsal qui relie les anneaux pour former un tube complet, les anneaux sont reliés entre eux par un tissu fibreux.
  • Le collapsus trachéal est provoqué par un affaissement progressif des anneaux trachéaux. Cet affaissement conduit à une diminution de diamètre du tube. La respiration devient plus difficile.
  • Il peut être aggravé par l'obésité ou des maladies intercurrentes: syndrome de cushing, insuffisance cardiaque.

Symptomes

Le collapsus trachéal est rencontré fréquemment chez les chiens de petite race comme les Yorkshire terriers, Caniches, Loulous de Poméranie…

Une étude a montré que les chiens avec un collapsus trachéal ont moins de chondroïtine sulfate dans leurs anneaux trachéaux.

Le syndrome de Cushing (la glande surrénale produit trop de corticoïdes) peut affaiblir les cartilages.

  • La toux est le signe clinique le plus commun de cette affection. Elle est fréquemment aggravée par la chaleur, l’effort, l’excitation ou le stress.
  • Intolérance à l’exercice.
  • L'insuffisance respiratoire avec cyanose se rencontre dans les stades avancés, des syncopes peuvent survenir par manque d’oxygène.

Diagnostic

  • C'est la radiographie avec la réalisation d'un cliché en inspiration et d'un cliché en expiration qui permet de mettre en évidence le collapsus trachéal.
  •  

  • La fibroscopie peut être indiquée pour préciser le stade du collapsus
  • D'autres test peuvent être réalisés pour chercher des pathologies associées
    • Test hormonaux pour la recherche d'un syndrome de Cushing en cas de signes d’appel
    • Investigations cardiovasculaires
    • Numération Formule et Biochimie sanguine

Traitement médical

C'est dans tous les cas le premier traitement qui doit être mis en place, il permet dans la grande majorité des cas de contrôler correctement la toux et l'insuffisance respiratoire. Ce n'est qu'en cas d'échec du traitement médical que l'on doit envisager le traitement chirurgical

  • Mesures hygiéniques
    • Remplacement du collier par un harnais
    • Limitation de l'exercice
    • Eviter l'exposition à la chaleur
    • Régime amaigrissant
  • Antitussifs
  • Antibiotiques en cas de surinfection
  • Corticoïdes à action rapide pour limiter l'inflammation trachéale
  • Bronchodilatateurs

Traitement chirurgical :

Il est indiquée en cas de collapsus avancé quand le traitement médical n’est pas ou plus efficace.

  • Actuellement le traitement chirurgical se fait par mise en place dans la trachée sous contrôle fluoroscopique d'un ressort auto-expensif ("stent").
  • Le "stent" est construit dans un alliage spécial  à mémoire de forme (le "Nitinol" ) qui s'intègre à terme à la muqueuse trachéale.
  •  

  • Pendant les deux mois qui suivent l'application du "stent" l'animal doit être scrupuleusement suivi. Des antitussifs, des anti-inflammatoires et des antibiotiques sont prescrits jusqu'à disparition de la toux.

La technique, qui donne d'excellent résultats à conditions d'être utilisée à bon escient quand le traitement médical est arrivé à ses limites, a comme inconvénient majeur le prix très élevé du "stent".

 

-Des complications sont possibles

-Bien que rare, un décès lors de l’anesthésie peut survenir. Grâce à l’utilisation de protocoles anesthésiques modernes et d’appareils de monitorage (ECG, oxymétrie pulsée, capnographie), le risque est minimisé

-L’infection est une complication peu fréquente

-L'Inflammation des voies respiratoires peut être récurente par action "corps étranger" de l'implant

-Rupture du stent